Rencontre Céline

YAN_9419

Adolescente, je manquais cruellement de confiance en moi. D’une timidité maladive, je ne reconnaissais pas l’image que me renvoyait mon corps de jeune femme. Je longeais les murs et m’exprimais tout bas, fuyant les regards qui se posaient sur moi.

Certains de mes amis avaient de moi une tout autre perception ; un beau jour, l’un d’entre eux m’inscrivit à mon tout premier concours de beauté. Je fus nommée première Dauphine et ce fut le début d’une grande aventure qui se poursuivit jusqu’en 2015, année où l’on me proposa de représenter mon canton d’origine, Genève, à l’élection National Miss Suisse. Durant cette période, j’appris à m’aimer et à m’accepter telle que j’étais.

Plusieurs agences de mode me proposèrent des contrats et j’eus le privilège de travailler avec de grands photographes. Je découvrais un nouveau métier, le mannequinat, qui me propulsa vers une carrière internationale à travers des villes telles que Washington, New York, Londres, Paris, Venise, Istanbul, Zurich et bien entendu Genève.

J’adorais voyager et l’univers de la photographie me fascinait. Pourtant, un vide s’installait peu à peu en moi. Une dimension manquait en effet à mon épanouissement professionnel : l’orfèvrerie, ma passion première. Avant d’entrer dans le monde du mannequinat, j’avais obtenu mon diplôme de Joaillière et m’étais spécialisée dans le design de montres et de bijoux. S’il y a bien une chose que j’ai héritée de mes parents, c’est leur amour inconditionnel pour l’art. Ma mère m’a transmis sa passion pour la mode et le dessin, mon père son penchant pour l’histoire et les métiers d’art.

Bien qu’épanouie par ma carrière de mannequin, je ressentais le besoin fondamental d’intégrer cette dimension artistique à mon équilibre professionnel. Etait-il possible de réunir mes deux passions ? De nature ambitieuse, je ne pouvais me résoudre à abandonner l’une d’elles. C’est ainsi qu’est né le concept de MORELCELINE.com, expression pleine et entière de ma personnalité.

 
YAN_9389
 

Directrice artistique et fondatrice de MORELCELINE, Céline Morel collabore avec les grands de ce monde. Mannequin & Designer de formation, elle a été choisie en tant que nouvelle référence mode par New Sight Magazine, où elle anime chaque mois, sa chronique Mode, « la Chronique Céline ».

A la demande de la prestigieuse Maison de vente aux enchères Christie’s, Céline Morel arborera le « Fancy Vivid Pink », un diamant rose de 16.08 carats vendu 28.7 millions de dollars, dans le cadre d’un événement exceptionnel qui se déroulera à l’Hôtel Four Seasons de Genève.

Céline Morel posera également munie de parures provenant de chez Cartier, De Grisogono et Boucheron. Un peu plus tard,Avakian fera lui aussi appel à ses atouts de modèle.

En véritable passionnée de mode, la blogueuse ne s’arrêtera pas là et fera la couverture de plusieurs prestigieux magazines de mode.

Céline Morel est sensible au luxe et ne s’en cache pas. Elle considère toutefois, avec raison, qu’il est judicieux de trouver un équilibre entre les produits de marque et des articles de plus basse gamme : « On peut combiner les deux, souligne-t-elle, en associant par exemple un accessoire de marque avec une tenue dénichée chez H&M. ».

S’il fallait trouver trois mots pour définir Céline Morel : passionnée, ambitieuse & perfectionniste